Truculent et magistral !

 


ni juge ni soumiseCésar  du Meilleur documentaire en 2019, Ni juge ni soumise brosse le portrait d'Anne Gruwez, Juge d'instruction à Bruxelles. Cette femme à poigne et peu impressionnable, nous fait partager son quotidien fait de paperasse et de crimes sordides. Nous assistons à ses enquêtes sur le terrain, au volant de la 2 CV bleu pervenche et à des auditions plus fascinantes les unes que les autres, où son sens de la répartie fait mouche.

La police des polices sauce anglaise

 

line of dutySérie télévisée britannique en cinq saisons, créée par Jed Mercurio et diffusée à partir de 2012 sur la BBC.

L'Unité AC12, dirigée par Ted Hastins, est une section qui traite des affaires de corruption au sein des services de police. Le sergent Steve Arnott est transféré dans ce service, pour ne pas avoir voulu fermer les yeux sur les exactions de ses collègues. Il va y rencontrer Kate Fleming, spécialiste de l'infiltration.
A chaque saison, des enquêtes sur des policiers aux comportements borderline. De prime abord, pas de liens entre elles, mais au fur et à mesure, on sent qu'un ennemi invisible tisse sa toile.

Les anglais nous ont habitués à l'excellence de leurs séries mais celle-ci atteint le haut du podium grâce à son rythme, ses rebondissements et ses intrigues palpitantes.
Les personnages ne sont pas linéaires et, du coup, ne sont pas faciles à apprécier. Bon flic, mauvais flic...la barrière est mince.
Bref, ce ne sont pas des héros, ils sont humains !
Vous l'avez compris, une série surprenante avec des scénarii qui ne sont pas prévisibles.
Incontournable !

(Nous possédons la saison 1 et la saison 2 à la MDDS)

Beyrouth, Liban, aujourd'hui.

 

Wardiwardi, une jeune Palestinienne de onze ans, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grand-père adoré, fut l'un des premiers à s'y installer après avoir été chassé de son village en 1948. Le jour où Sidi lui confie la clé de son ancienne maison en Galilée, Wardi craint qu'il ait perdu l'espoir d'y retourner un jour. Mais comment chaque membre de la famille peut-il aider à sa façon la petite fille à renouer avec cet espoir ?

Le réalisateur a passé une année dans un de ces camps de réfugiés et s’est nourri des témoignages des habitants pour construire son film.

Le film est étonnant dans sa forme (stop motion pour le présent et dessin pour les flash-back).

A voir en famille !